LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

Selon la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), un tiers des aliments produits dans le monde pour la consommation humaine est perdu chaque année.

Le chiffre : 1,3 milliard de tonnes de denrées alimentaires gaspillées annuellement.

Quels sont les enjeux du gaspillage alimentaire ?

Les conséquences de ce gaspillage sont multiples : financières, éthiques (13% de la population mondiale souffre de sous-alimentation) et environnementales (toute nourriture jetée a utilisé de l’eau et rejeté du CO2 pour sa production).

Le gaspillage alimentaire se produit tout au long de la chaîne d’approvisionnement, depuis le stade de la production agricole jusqu’à celui de la consommation, en passant par le stockage, la transformation et la distribution. Chacun peut agir à son niveau !

Pourquoi gaspillons-nous de la nourriture ?

Les causes sont multiples :

  • méconnaissance sur la conservation des aliments,
  • achat de produits non utiles lors des courses,
  • pratiques commerciales incitant à acheter plus que nécessaire,
  • méconnaissance des dates limites de consommation et de la façon de bien conserver les aliments,
  • méconnaissance de la façon de cuisiner les restes, etc.

La plupart des gens ignorent totalement les quantités de déchets alimentaires qu’ils génèrent, et n’ont pas conscience de gaspiller.

Quels sont les astuces proposées ? Les éco gestes anti gaspi :

Planifier ses repas et faire une liste de courses

  • Je planifie les repas de la semaine.
  • Avant de partir, je regarde ce qu’il reste dans le réfrigérateur et les placards et je fais une liste de courses.
  • Sur le lieu d’achat, je me limite à ma liste de courses et je suis vigilant face aux offres promotionnelles en me posant les bonnes questions : est-ce que j’en ai besoin? Vais-je pouvoir tout consommer ?…

Astuce « anti-gaspi »: Ne partez pas faire vos courses le ventre vide ! Cela vous évitera de craquer pour des aliments qui vous font envie sur le moment mais qui ne sont pas sur votre liste !

Anticiper les dates de péremption

Deux types de dates de péremption existent :

  • « A consommer jusqu’au… » est une Date Limite de Consommation (DLC). Au-delà de la date indiquée, le produit ne peut être ni vendu ni consommé.
  • « A consommer de préférence avant le…» est une Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO) qui informe sur le délai au-delà duquel les qualités gustatives et nutritionnelles du produit peuvent s’altérer. Ainsi, un produit dont la DLUO est dépassée peut encore bien souvent être consommé.

Doser les quantités

  • Je cuisine des quantités adaptées au nombre de personnes à table.
  • J’utilise pour cela les ustensiles appropriés (verre doseur, balance, cuillères à soupe ou à dessert…).

Conserver les aliments

  • Au réfrigérateur, je range les produits en fonction des zones de froid.
  • J’emballe les denrées dans des boîtes hermétiques pour éviter leur dégradation dans le réfrigérateur.
  • Je congèle les aliments que je risque de ne pas pouvoir consommer avant leur date limite de consommation.

Astuce « anti-gaspi » :
En rentrant des courses, rangez vos achats de façon organisée : placez devant ou au-dessus les aliments qui doivent être consommés le plus rapidement.

Un guide anti gaspi

En 8 pages au format de poche, ce document présente les éco-gestes anti-gaspi comme par exemple la bonne conservation des aliments, l’anticipation des dates de péremption… ou encore des recettes à faire soi-même pour accommoder les restes de repas et ainsi éviter de gaspiller. Alors laissez-vous tenter par la « soupe de fanes de radis et lentilles corail » ou le « cake aux restes du frigo » sans oublier le fameux « gratin de coquillettes »… Toutes ces recettes sont faciles et ont été testées par les ambassadeurs du tri.