LE TRI SELECTIF - Que peut-on trier ?

Dernière mise à jour le 12/11/2014

Le Tri Sélectif par apport volontaire permet le détournement et la valorisation de plusieurs tonnes de matières recyclables. Il peut permettre de substantielles économies, au niveau de chaque foyer, par le détournement de toutes les matières revalorisables.

A l’aide de l’édition d’un guide du tri destiné à chaque foyer, la communauté a un vrai souci d’informer et de sensibiliser au mieux toute la population, afin qu’elle sache ce qu’il y a lieu de faire et comment il faut le faire. N'hésitez pas à consulter la documentation et les renseignements mis à votre disposition sur ce site et à la Communauté de Communes pour mieux vous accompagner dans cette démarche. Ensemble, nous pouvons faire mieux. Parlons en, prenons les bonnes habitudes. Il ne nous en coûtera pas plus. C’est notre seul moyen de maîtriser le coût des traitements de nos déchets.

Les emballages, le verre, les papiers

Les piles

En jetant ses piles et accumulateurs portables dans les collecteurs présents en magasins, en déchetteries ou, pour certains, près des conteneurs d’apports volontaires sur la voie publique, on contribue à la protection de l’environnement tout en offrant une seconde vie à ces déchets dangereux.

En 2010, 34% des piles et accumulateurs portables ont été collectés en France * !* Chiffre ADEME 2012

Aujourd’hui, plus de 50% des matériaux contenus dans les piles et plus de 60% de ceux présents dans les accumulateurs se recyclent. Pour l’essentiel, les matières récupérées sont des métaux : nickel, manganèse, fer, mercure… Orientées vers les filières de recyclage, elles servent à la fabrication de nouveaux produits comme les tuyaux de cuivre, les pièces automobiles, les canettes, les gouttières, les articles ménagers, les vélos, les clés ou encore de nouvelles piles et batteries…

Comment les trier ?

Pour permettre de trier toujours plus et mieux piles et accumulateurs portables, des collecteurs dédiés sont installés un peu partout. On les retrouve en évidence chez les commerçants, dans les grandes surfaces, en déchetterie, dans certaines mairies et écoles. Sur la Communauté de Communes Garazi Baigorri, une quarantaine de collecteurs sont également implantés à côté des conteneurs d’apports volontaires, sur la voie publique. Vous pourrez ainsi à la fois déposer vos emballages ménagers recyclables et piles usagées.

Réutiliser ses piles, c’est mieux !

Remplacez vos piles jetables par des piles rechargeables. Cela évite de produire des déchets qui de part leurs composants toxiques, peuvent s’avérer dangereux pour la santé et l’environnement ! A l’achat, les piles rechargeables et leur chargeur sont plus onéreux mais cet investissement devient vite rentable. Seuls 20% des 20 000 tonnes de piles consommées en France sont des piles réutilisables.

Le textile

Dans le but d’améliorer le tri du textile que l’on retrouve encore en grande quantité dans la poubelle d’ordures ménagères, 14 bornes textiles ont été déployées sur le territoire de Garazi Baigorri.

Que jeter dans ces bornes ?

  • Les vêtements en bon état.
  • Les textiles usagés.
  • Les chaussures en bon état (pensez à les lier par paires !).
  • Les sacs à main.
  • Le linge de maison.

Attention : n’oublions pas que les vêtements en bon état peuvent être également donnés à des associations locales.

Quelles précautions adopter ?

  • Déposez-les dans des sacs fermés pour les protéger de l’humidité. Evitez également de les laisser en vrac ou dans des cartons.
  • Veillez à ce que les vêtements soient propres et non souillés par des peintures, graisses et solvants qui les rendent impropres au recyclage.
  • Ne donnez pas vos K-way ou cirés en mauvais état car s’ils ne peuvent pas être reportés, ils ne pourront pas être recyclés.

En effectuant ce geste de tri, chaque habitant pourrait détourner de sa poubelle 7kg de textiles (vêtements, chaussures…) par an.

Les déchets dangereux

Nombre de produits ménagers, de bricolage et de jardinage contiennent des substances dangereuses présentant un risque pour la santé et l’environnement. Les résidus de ces produits nécessitent d’être traités correctement, c’est à dire apportés en déchetteries. En effet :

  • vidés dans l’évier, ils perturbent le traitement des eaux usées dans les stations d’épuration.
  • Déposés avec les ordures ménagères, ils sont dangereux pour le personnel de collecte et sont préjudiciables au bon fonctionnement des centres de traitement.

Le bon geste de tri est l’assurance d’un traitement et d’un recyclage optimal de ces produits: « Un déchet dangereux bien trié est un déchet dangereux bien traité ! »

Aujourd’hui, les déchetteries présentes sur le territoire de la Communauté de Communes Garazi Baigorri disposent des équipements nécessaires pour l’accueil de ces produits en fin de vie. Les personnels ont été formés à leur manipulation. En 2014, la Communauté de Communes Garazi Baigorri a collecté 34 tonnes de déchets dangereux, soit 2,80 kg/an/habitant.

Qu’est-ce qu’un déchet dangereux ?

Les produits dangereux sont d’utilisation très courante et se cachent un peu partout dans la maison : produits pour le bricolage, l’entretien de la voiture, la décoration, le jardinage, le ménage,…sans oublier les objets contenant des produits dangereux (ampoule basse consommation, thermomètre,…).
Les produits dangereux sont facilement identifiables à l'aide de symboles apposés sur chaque emballage qui illustrent le risque immédiat qu’ils représentent : dangereux pour l’environnement, toxique, nocif/irritant, comburant, inflammable, explosif ou corrosif.

Consommer autrement en utilisant des solutions alternatives aux produits dangereux.

Les déchets de soin

Depuis 2013, un nouveau dispositif de collecte des déchets de soins à risques infectieux est en place sur le territoire du Syndicat Bil Ta Garbi et de ses collectivités adhérentes en partenariat avec l'ordre des pharmaciens d'Aquitaine.

Comment obtenir sa boîte jaune ?

Les patients en auto traitement sont invités à retirer leur boîte jaune à couvercle vert vide en pharmacie sur présentation d’une ordonnance médicale. Une fois pleine, la boîte doit être apportée en déchetterie.

Attention : aucune boîte vide ne sera remise en déchetterie, seules les pharmacies sont habilitées à le faire.

Pourquoi trier ses déchets de soins ?

Seringues, lancettes, embouts de stylo injecteur, bandelettes…présentent des risques de blessures ou de piqûres des personnels de collecte et de traitement des déchets ménagers s’ils ne sont pas jetés à part. Après utilisation ces produits de soins doivent être triés pour être éliminés conformément à la réglementation.

Que faire de mes médicaments périmés ?

Ils peuvent être déposés dans toutes les pharmacies du territoire. Ils sont ensuite éliminés via la filière Cyclamed.

Que faire de mes anciennes radiographies ?

Les particuliers peuvent les déposer dans les deux déchetteries. Attention à bien enlever le papier dans lequel elles sont insérées.

On ne peut pas trier ...

CONTACT

Jenofa LARRALDE - AMBASSADRICE DU TRI
TEL :     06 45 49 29 19     FAX : 05 59 37 33 01
Email :  jenofa.larralde(at)biltagarbi.fr