LES FICHES TECHNIQUES

Tranchées d'épandage à faible profondeur

Ce dispositif de traitement sera mis en œuvre chaque fois que les caractéristiques du terrain le permettront (pente du terrain inférieure à 5 %, superficie suffisante, perméabilité  Satisfaisante,...). Les effluents pré traités sont dispersés dans des tranchées gravillonnées de faible profondeur, permettant leur infiltration lente dans le sol en place et leur épuration par les micro-organismes du sol. L'évacuation des eaux traitées se fera par infiltration dans le sous-sol.

 Consultez la fiche technique ( 76 Kb)

Tranchées d’épandage à faible profondeur pour terrain en pente

Pour une pente comprise entre 5 et 10 %, la technique des tranchées d'épandage à faible profondeur est utilisable en disposant les tranchées perpendiculairement à la pente. La réalisation des tranchées s'effectue dans les mêmes conditions que pour un terrain plat avec quelques spécificités. Pour une pente supérieure à 10 %, la mise en place des tranchées d'épandage est à proscrire sauf si, sous certaines conditions, l'aménagement de terrasses d'infiltration est réalisable.

Consultez la fiche technique ( 80 Kb)

Lit d’épandage à faible profondeur

Cette filière d'assainissement autonome est utilisée dans le cas où la réalisation des tranchées d'infiltration est difficile en raison d'une faible tenue mécanique (ex : sols sableux). L'épandage souterrain est alors réalisé dans une fouille unique à fond horizontal.

Consultez la fiche technique ( 75 Kb)

Lit filtrant non drainé

Cette filière d'assainissement est appropriée lorsque :
  - le sol superficiel n'est pas perméable et le sous-sol perméable ;
  - le sol en place est trop perméable.
Un matériau plus adapté (type sable siliceux lavé) est alors substitué au sol.  L'épuration est effectuée par le sable et les micro-organismes fixés autour des granulats. Les eaux traitées seront infiltrées dans le sous-sol

Consultez la fiche technique ( 84 Kb)

 Lit filtrant drainé à flux vertical

Ce dispositif est préconisé lorsque le sol en place est insuffisamment perméable et/ou affecté par des engorgements d'eau. Un matériau granulaire type sable siliceux est alors substitué au sol. L'épuration est réalisée par le sable et les micro-organismes fixés autour des granulats. A la base du filtre, un drainage collecte les eaux traitées pour les évacuer vers le milieu superficiel. Tout rejet vers le milieu hydraulique superficiel n'étant effectué qu'à titre exceptionnel, il doit être autorisé par le propriétaire du lieu du rejet. Tout rejet dans un puits d'infiltration devra faire au préalable l'objet d'une autorisation préfectorale.

 Consultez la fiche technique ( 93 Kb)

 Lit filtrant drainé à massif de zéolite

Ce dispositif est préconisé lorsque la surface disponible pour l'assainissement est trop faible et/ou que le sol en place est insuffisamment perméable ou affecté par des engorgements d'eau.
Il doit être placé à l'aval d'une fosse toutes eaux de 5 m3 au moins et ne peut être installé que pour des habitations de 5 pièces principales au plus.
Un matériau granulaire à base de zéolite naturelle de type chabasite est alors substitué au sol et placé dans une coque étanche. L'épuration est réalisée par la zéolite et les micro-organismes fixés autour des granulats. A la base du filtre, un drainage collecte les eaux traitées pour les évacuer vers le milieu superficiel. è Tout rejet vers le milieu hydraulique superficiel n'étant effectué qu'à titre exceptionnel, il doit être autorisé par le propriétaire du lieu du rejet. Tout rejet dans un puits d'infiltration devra faire au préalable l'objet d'une autorisation préfectorale.

Consultez la fiche technique ( 86 Kb)

 Lit filtrant drainé à flux horizontal

Ce dispositif ne doit être mis en place que dans des cas exceptionnels : sol imperméable et en remplacement du filtre à sable vertical drainé lorsque le dénivelé vers l'exutoire n'est pas suffisant et impose la mise en place d'un poste de relevage. Ce dispositif est constitué d'une succession horizontale de matériaux graveleux et sableux. L'épuration est réalisée par les différents matériaux et les micro-organismes fixés autour des granulats. A l'aval du filtre, un drain collecte les eaux traitées pour les évacuer vers le milieu superficiel. Tout rejet vers le milieu hydraulique superficiel n'étant effectué qu'à titre exceptionnel, il doit être autorisé par le propriétaire du lieu du rejet. Tout rejet dans un puits d'infiltration devra faire au préalable l'objet d'une autorisation préfectorale.

Consultez la fiche technique ( 87 Kb)

Tertre d’infiltration non drainé

Le tertre filtrant est surtout utilisé lorsque le niveau de la nappe phréatique est trop élevé (zone inondable) et que les caractéristiques du milieu sont favorables à son implantation (perméabilité satisfaisante). On réalise alors un lit filtrant non drainé au-dessus du sol existant. Cette technique nécessite généralement un relevage des effluents prétraités quand l'habitation n'est pas en surplomb. L'épuration est effectuée par le sable et les micro-organismes fixés autour des granulats. L'infiltration des eaux traitées se fait dans le sous-sol.

Consultez la fiche technique ( 87 Kb)